Blablaterama ..le blog politique et poetique

Blablaterama ..le blog politique et poetique

C'est grave Docteur


Les vraies vertus du café !

Le café est mauvais pour le cœur

Faux Ce n’est pas parce qu’il contient de la caféine, substance reconnue pour accélérer le rythme cardiaque, que le café est mauvais pour le coeur. Une étude américaine menée sur environ 48 000 personnes a démontré que sa consommation n’augmentait pas l’incidence d’arythmie cardiaque. Des chercheurs espagnols ont même prouvé, grâce à 86 214 femmes suivies pendant 24 ans, que celles buvant 2 ou 3 tasses par jour avaient un risque de mortalité cardiovasculaire réduit de 25 %. Ce bienfait serait lié à la richesse du café en antioxydants. Pour le Dr Bruno Schnebert, cardiologue, "le café ne doit pas être interdit, même en cas de pathologies cardiaques (coronopathies…). Il faut simplement se limiter à 3 ou 4 tasses par jour".

 

Le café fait maigrir

Vrai On trouve de la caféine dans de nombreuses crèmes amincissantes… et ce n’est pas pour rien ! "Elle active la lipolyse, c’est-à-dire la destruction des graisses", explique le Dr Bérengère Arnal-Schnébelen, médecin phytothérapeute. Un avis que partage le Dr Catherine Solano, spécialiste en nutrition : "La caféine stimule l’organisme, qui brûle alors des calories, donc des graisses." Conclusion : la caféine, composante majeure du café, facilite bien la perte de poids !

 

Le café contient plus d’antioxydants que le thé

Vrai Même si le thé est une boisson très réputée pour sa richesse en antioxydants (d’où ses bienfaits anti-âge, anti-cancer…), le café (plus précisément ses grains) en contiendrait encore plus ! Des chercheurs ont ainsi avancé lors du congrès annuel de la Société américaine de chimie (2005) qu’un adulte absorberait en moyenne 1300 mg d’antioxydants par jour en buvant du café, contre 294mg avec le thé. Une autre étude norvégienne, menée auprès de 61 personnes, a démontré qu’une tasse de café renfermait environ 300 sortes d’antioxydants. Les plus présents étant les polyphénols. Selon la Société française des antioxydants, une tasse de café en contiendrait 200 à 550 mg, contre 150 à 200mg pour la même quantité de thé.

 

Le café améliore la mémoire

Vrai Riche en caféine, le café stimule le système nerveux central ce qui améliore la vigilance mentale, l’attention et facilite la mémorisation ! Selon une étude publiée par l’Inserm en 2007 et menée auprès de 4 197 femmes, la consommation d’au moins trois tasses de café par jour réduirait de 30% le risque de déclin cognitif. A partir de 80 ans, la réduction serait même de 70% ! Par ailleurs des chercheurs américains ont démontré que la consommation d’eau caféinée (équivalente à cinq tasses de café par jour) améliorait la mémoire de souris atteintes de symptômes similaires à ceux de la maladie d’Alzheimer.
A noter : L’Afssa recommande de ne pas dépasser trois tasses de café par jour.

 

 

Le café rend dépendant

Faux Même s’il a déjà été observé que l’arrêt du café pouvait entraîner l’apparition de symptômes caractéristiques du sevrage (maux de tête, irritabilité, sensation de fatigue), on ne peut pour autant affirmer qu’il rend (plus précisément la caféine qu’il contient) dépendant. Des recherches publiées en 2000 et 2001 ont d’ailleurs démontré que sa consommation (à des doses allant jusqu’à cinq tasses en une prise) n’activait ni le métabolisme, ni la libération de dopamine (molécule du plaisir) dans le cerveau. Un phénomène spontanément activé après la prise de drogues comme la cocaïne, l’amphétamine et la morphine.

 

Le café soulage le mal de tête

Vrai Mal de tête ou migraine, pour se débarrasser de ces douleurs, rien de tel qu’une tasse de café ! Pourquoi ? Un, parce que la caféine qu’elle contient favorise la constriction des vaisseaux sanguins, en opposition à la vasodilatation et à l’augmentation de la pression sanguine associées au mal de tête et à la migraine. Deux, parce que la caféine potentialiserait l’effet des analgésiques (aspirine, paracétamol…) pour un effet antidouleur optimal ! La caféine entre d’ailleurs dans la composition de nombreuses spécialités pharmaceutiques antidouleur.

 

Le café facilite la digestion

Vrai Même si le café est souvent accusé d’entraîner des troubles digestifs, des scientifiques ont prouvé le contraire ! Ainsi, en 2001, une étude menée auprès de dix volontaires a démontré que l’ingestion de 280 ml de café n’entraînait ni douleurs, ni nausées, ni ballonnements. Une autre étude menée en 1990 auprès de 99 personnes a même annoncé que 29% des participants avaient rapporté une amélioration de leur transit suite à l’ingestion de café.

 

Le café empêche de dormir

Vrai Parce qu’il stimule le système nerveux central, le café (plus précisément la caféine qu’il contient) maintient l’organisme en état d’éveil. En clair, si vous en buvez même qu’une à deux tasses avant le coucher, vous aurez des difficultés et des retards à l’endormissement… jusqu’à trois heures après la prise ! Si la consommation de café dépasse quatre tasses, ces difficultés d’endormissement seront associées à une mauvaise qualité du sommeil. A noter : L’impact de la caféine sur le sommeil peut varier d’une personne à l’autre. Les effets sont en général plus prononcés chez les consommateurs occasionnels.

 

Le café favorise l’hypertension

Faux Même si la caféine présente dans le café peut augmenter temporairement la pression artérielle, ce n’est pas pour autant qu’elle favorise l’hypertension. "Une forte consommation de caféine, c’est-à-dire au-delà de cinq tasses par jour, augmente la pression artérielle mais de manière négligeable. Il n’y a donc aucune raison d’interdire sa consommation. On peut très bien boire du café tous les jours en quantité raisonnable (3 à 4 tasses maximum) sans qu’il y ait de risque pour la tension artérielle" confirme le Dr Bruno Schnebert, cardiologue. D’ailleurs, à ce jour, aucune étude scientifique n’a significativement démontré que le café pouvait être responsable d’hypertension.

 

Le café favorise l’ostéoporose

Faux Parce que la caféine augmenterait la perte de calcium via les urines, le café a été accusé de favoriser la décalcification des os, donc l’ostéoporose. Or, au travers des multiples études menées sur le sujet, les chercheurs ont pu conclure que la perte de calcium était minime et qu’une consommation modérée de café (3 à 4 tasses quotidiennes) n’avait pas d’impact significatif sur le risque de fracture ostéoporotique. Pour les gros buveurs de café (plus de 5 tasses par jour), "il est conseillé d’augmenter la consommation de laitages et d’aliments riches en calcium", préconisent Marie-France Six, diététicienne, et le Dr René Gentil, médecin généraliste (Les aliments bons pour la santé).

 

Le café protège du diabète

Vrai En 2009, des chercheurs australiens ont démontré que boire une tasse de café par jour réduisait le risque de diabète de type 2 de 7%, et en boire 3 ou 4 de 25% ! En 2006, des recherches menées sur 29 000 femmes ont avancé que celles buvant beaucoup de café diminuaient de 22% leur risque de diabète. La même année, une autre étude réalisée sur 17 413 sujets a démontré que consommer au moins 3 tasses de café par jour réduisait de 42 % le risque de devenir diabétique. Si les mécanismes d’action de ces bienfaits ne sont pas encore clairement identifiés, les scientifiques penchent pour une action conjuguée de la caféine et des polyphénols (antioxydants) du café.

 

Le café protège du cancer

Vrai Riche en antioxydants, des composés qui combattent les radicaux libres favorisant la maladie, le café protègerait du cancer. Des chercheurs japonais ont ainsi souligné auprès de 61000 personnes que sa consommation, à raison d’une tasse par jour, réduisait le risque de cancer du foie. Une étude américaine publiée en 2009 a, elle, mis en évidence que les hommes buvant au moins six tasses de café par jour avaient 19% de risque en moins de développer un cancer de la prostate.

 

Le café prévient la maladie de Parkinson

Vrai Selon deux études américaines publiées en 2001, le café pourrait prévenir l’apparition de la maladie de Parkinson. La première, menée sur plus de 8000 sujets, a démontré qu’un taux élevé de caféine (au-delà de 4 tasses par jour) diminuait le risque de survenue de ladite maladie. La deuxième portant sur 200 malades parkinsoniens a souligné qu’il y avait un retard d’apparition des symptômes chez les gros buveurs de café. Enfin, en 2002, une compilation de 13 études a démontré que le risque de développer la maladie était inférieur d’un tiers chez les consommateurs de café. Pour les scientifiques, la caféine freinerait la disparition de la dopamine dans le cerveau, symptôme associé à la survenue de la maladie de Parkinson.

 

 

Le café améliore les performances physiques

Vrai Parce que la caféine, substance principale du café, possède un fort effet stimulant et qu’elle augmente la force de contraction des muscles, elle est reconnue pour améliorer les performances physiques. "On observe qu’elle augmente les performances sur les épreuves de longue distance, comme le marathon [...] et qu’elle a un effet positif lors des efforts très intenses comme les courses de 1 500 mètres", explique le Pr François Carré, médecin du sport au CHU de Rennes dans un entretien accordé à la revue Santé et Café News. Rappel : Jusqu’en 2004, la caféine était inscrite sur la liste des substances interdites relatif au Code mondial antidopage.

 

 

Café : toujours la même dose de caféine ?

Robusta, expresso, arabica… Selon son mode de préparation et son lieu de terroir d’origine, le café ne contient pas la même dose de caféine. Ainsi, selon l’Institut français de nutrition :
- une tasse de robusta de 150ml contient 150 à 250 mg de caféine 
- une tasse d’arabica de 150ml contient 50 à 120mg de caféine
- une tasse de décaféine de 150ml contient 1 à 6mg de caféine
- une tasse de café filtré 150ml contient 60 à 180mg de caféine
- une tasse de café soluble de 150ml contient 40 à 120mg de caféine
- un expresso de 33ml contient 40 à 110 mg de caféine

 

 

- Afssa
- Institut français de la nutrition
- Société française d’Antioxydants

-medisite.fr

- Syndicat français du café


15/04/2011
1 Poster un commentaire

Ménopause : gare au coeur et aux artères

Bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, baisse de libido : à la ménopause, de nombreux troubles apparaissent. Mais avec la chute des hormones ou les traitements, la menace cardio-vasculaire augmente également.

 

La chute d’oestrogènes augmente les risques

Les maladies cardio-vasculaires ne concernent pas seulement les hommes : c’est la première cause de décès chez la femme. Avant la ménopause, la population féminine bénéficie d’une protection relative, mais les choses changent après 50 ans. C’est pourquoi les experts se sont penchés sur le rôle des œstrogènes, les hormones sécrétées par les ovaires. Leur chute à la ménopause diminue la protection contre les attaques cardiaques ou les accidents vasculaires.

La raison : les œstrogènes jouent sur le bon fonctionnement du cœur en augmentant sa capacité à battre efficacement. Ils maintiennent aussi l’équilibre entre bon et mauvais cholestérol et protègent la paroi des artères.

Le THM aggraverait la menace d’infarctus

Le traitement hormonal de la ménopause (THM) soulève des inquiétudes depuis plusieurs années. Les études Women’s Health Initiative (2002), sur plus de 16 000 femmes, et Million Women Study (2003), sur plus d’un million de femmes, ont montré les répercussions du THM sur la santé cardio-vasculaire. Contrairement aux idées reçues, ces traitements ne protègent pas de l’infarctus. Pire, selon l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé : "Il existe une augmentation du risque coronaire sous traitement d’œstrogènes et progestatifs dans la population des femmes de 50 à 79 ans dont le risque cardio-vasculaire de base est bas."

Mais il ne semble pas exister de sur-risque en cas de prise d’œstrogènes seuls.

 

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) estime le rapport bénéfice/risque du traitement hormonal de la ménopause (THM) encore favorable. Mais uniquement si les troubles climatériques, comme les bouffées de chaleur ou la sécheresse vaginale, altèrent vraiment la qualité de vie.

Un THM peut alors être prescrit, avec l’accord de la patiente, à la dose minimale et pour la durée la plus courte possible. Le médecin doit réévaluer le traitement chaque année et reconsidérer le ratio bénéfice/risque. Le THM reste contre-indiqué en cas de cancer du sein connu ou suspecté, d’accident thrombo-embolique veineux et artériel récent ou en évolution, d’affection hépatique.

 

Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps)

 

               Etude DHEAge, Baulieu EE. et al, PNAS, 2000


02/12/2010
3 Poster un commentaire

Messieurs : Que trouve-t-on vraiment dans vos barbes ?

la barbe d’un homme est en fait un véritable nid à bactéries !

 

100000358691121pizapw1431103168.jpg
Selon une étude du centre Quest Diagnostics d’Albuquerque qui a analysé les barbes d’un groupe de volontaires, celles-ci seraient aussi sales qu’une cuvette de toilettes ! En effet, on peut notamment y retrouver des bactéries fécales… Ragoûtant !...Comme si les bactéries de selles ne suffisaient pas, des résidus de nourriture et de débris s’y déposent également, et se décomposent au fil du temps. Tout ce beau monde n’est bien entendu pas visible à l’œil nu, du coup, même si on a l’impression d’avoir une barbe propre, ce n’est en réalité qu’une illusion !

source


08/05/2015
0 Poster un commentaire

Il a des relations sexuelles… mais pas de pénis !

100000358691121pizapw1431003219.jpg
Faire l'amour sans pénis semble à priori impossible. Pourtant Andrew Wardle, un Britannique de 40 ans né avec une vessie à l'extérieur de son ventre et pas de pénis, prouve le contraire. Dans un documentaire américain diffusé sur la chaîne TLC, il a expliqué avoir eu une centaine de relations sexuelles. Sa technique consiste à miser sur "son charme et son manque de confiance en lui" pour séduire les femmes. Sans annoncer son handicap. Une fois le moment de l'acte arrivé, l'homme use d'autres atouts pour leur donner du plaisir. Ainsi, il raconte que seules 20% des femmes avec qui il a fait l'amour savaient au départ qu'il n'avait pas de pénis. Et globalement, "elles ne semblaient pas dérangées" indique-t-il au site du Mirror. "Elles ont aimé le fait que je puisse leur donner du plaisir par d'autres moyens sans rien attendre en retour."

 

source


07/05/2015
0 Poster un commentaire

À 25 ans, il voulait ressembler à l'incroyable Hulk: il en a presque perdu ses deux bras

 

1198932477_B975453923Z.1_20150504144207_000_G794EJCSQ.1-0.jpg

Romario amateur de bodybuilding, a changé lorsqu’il a déménagé en 2012. " Dans le nouveau centre de fitness qui j’ai fréquenté, j’ai rencontré un homme très musclé avec qui j’ai sympathisé.Il m’a fait découvrir le synthol et j’ai voulu voir ce que c’était. J’ai perdu tout contrôle....

Cette composition à base d’huiles, d’antidouleurs et d’alcools, est censée augmenter et durcir la masse musculaire. Les muscles se Romario se sont alors mis à grossir et à se solidifier. « Je ne savais plus plier mon bras. C’était de la pierre ». Ce n’est pourtant pas cela qui allait l’arrêter. Le jeune homme, aujourd’hui âgé de 25 ans, continuait à prendre cette substance. Il faisait même appel à sa petite amie pour lui injecter. Jusqu’au jour où les douleurs et les réflexions des gens sont devenues trop fortes. Après avoir fait une tentative de suicide et avoir perdu son emploi, il s’est décidé à faire quelque chose. « Je me rappelle que les médecins ont dit qu’ils devraient m’amputer les deux bras ». Heureusement, les médecins ont pu intervenir sans en arriver là.

source


05/05/2015
0 Poster un commentaire

La fin tragique du plus vieux bébé du monde

La-fin-tragique-du-plus-vieux-bebe-du-monde_article_landscape_pm_v8.jpg

Elle était «le plus vieux bébé du monde». Brooke Greenberg était atteinte d’une maladie génétique rarissime qui a arrêté son développement très tôt, surnommée le «Syndrome X» par les médecins. Née en 1993, Brooke avait gardé le corps et le développement mental d’un petit enfant.


02/05/2015
0 Poster un commentaire

En 2008, elle pesait 500 kg. Aujourd’hui, elle en fait 400 de moins !

 

En 2008, elle pesait 500 kg. Aujourd’hui, elle en fait 400 de moins !

Perturbée par des événements familiaux graves, elle  décide de se prendre en main. Et de faire régime. Et de se faire opérer : en tout, elle subira 11 opérations chirurgicales.

 

Voici donc le résultat, 7 ans plus tard ! :
Attention

02/05/2015
0 Poster un commentaire

Que faire si vous vous êtes coincé la bite dans votre braguette?

images.jpg
Cet incident est beaucoup plus fréquent qu'on l'imagine. Il concerne surtout les jeunes garçons mais les adultes ne sont certainement pas à l'abri. Le désagrément est en général bénin, encore que des blessures graves peuvent se produire (gland, corps de la verge ou scrotum) et nécessiter des soins urgents.

Dans la plupart des cas, le pénis n'est que légèrement coincé et il pourra être libéré en tirant doucement sur la fermeture éclair. Doucement, car un mouvement trop brusque risquerait d'endommager encore davantage la peau. Celle-ci devra être désinfectée à l'endroit de la blessure.

Et si ça ne marche pas ?

La suite sur Passion Santé...


13/04/2015
0 Poster un commentaire

Faire l'amour est bon pour la santé !!

0079.gif
Après la lecture de cet article, nombreux seront ceux qui voudront se glisser sous la couette pour s’adonner aux plaisirs de la chair. Et pour cause ! Selon plusieurs articles de presse et études plus ou moins récentes, le sexe permettrait de prévenir de nombreux maux. Voici 5 bonnes raisons de vous laisser séduire par la formule :

 Un antidouleur redoutable

Connaissez-vous l’ocytocine ? Cette substance naturelle secrète de l’endorphine et de la dopamine, excellentes molécules pour lutter contre la douleur. Figurez-vous que c’est en plein orgasme que le corps libère l’ocytocine. Autrement dit, si vous souffrez d’un mal de tête avant d’avoir une relation sexuelle, il y a de fortes chances que la pratique soulage votre douleur.

 Bon pour le cœur

Le sexe permettrait de prévenir les problèmes cardio-vasculaires. Selon le site Terrafemina, les hommes qui passeraient sous la couette au moins deux fois par semaine ont moins de chance de développer une attaque que ceux qui le font moins fréquemment.

 Lutte efficace contre le stress

Stuart Brody, un psychologue américain, a testé le pouvoir du sexe sur le stress. Le scientifique a mené son expérience avec l’aide de 50 personnes. À la fin de l’étude, il a soumis ses cobayes à un test relatif au stress. Vous l’aurez compris, les mêmes personnes qui manifestaient des facteurs moins résistants au stress ont réussi les epreuves grâce à une pratique plus régulière et intense du sexe.

0177.gif
 Une cure de rajeunissement

ça ne s’invente pas ! Une pratique régulière du sport couplé à une alimentation saine est une excellente cure de Jouvence. Le sexe ne déroge pas à la règle. Outre les effets physiques indéniables, les relations sexuelles permettent d’entretenir un bon mental. D’après les études de David Weeks, relayée par le site TopSanté, les couples qui ont des relations sexuelles plus trois fois par semaine, paraissent 10 ans de moins.

 Boulot, sexe, dodo

Après l’amour, vous êtes détendus. C’est le moment idéal pour éteindre les lumières et se laisser bercer par Morphée.

 

source


13/04/2015
0 Poster un commentaire

La vidéo japonaise qui vous fera aller plus souvent chez le dentiste

index.jpg

La vidéo vient d’un dentiste japonais.

On peut le voir travailler sur un patient qui, d’après lui, a mis plus de dix ans à venir consulter.

Du coup, le dépôt minéral qui s’est déposé sur les dents a commencé à prendre une ampleur incroyable, provoquant gingivites et autres désagréments du même ordre.

Regardez ici l’intervention du dentiste...


23/02/2015
0 Poster un commentaire

Objets retrouvés dans le rectum

1096821026_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QIU.1-0.jpg

Le patient victime de cette intrusion s’est retrouvé avec un pot de capsules de café, qui révèle plusieurs clous sur le couvercle en liège.

 

322236921_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QPD.1-0.jpg

Un pilon : l’homme de 40 ans qui s’est retrouvé dans cette fâcheuse posture affirme qu’il était en train de cuisiner de la cuisine malaisienne et qu’il a « glissé » sur le pilon.

 

1323259724_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QPU.1-0.jpg

Un sex-toy fait main : ce patient a créé son propre sex-toy en utilisant un tube vide de vitamines. Il est malheureusement resté coincé dans son rectum.

 

2079124589_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QR7.1-0.jpg

Une bouteille de soda : cet homme est parvenu à rentrer une bouteille entière de soda de 25 cl dans son rectum…

 

1881223854_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QRO.1-0.jpg

Un vibromasseur : il s’agit en fait d’un vibromasseur spécialement réalisé pour un anus. Malheureusement, il s’est perdu dans les méandres de son corps.

 

65648580_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QSD.1-0.jpg

Une aubergine : selon le patient, dès que le légume est passé, l’anus a une fâcheuse tendance à « aspirer et aspirer » les objets.

 

1269063196_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QSP.1-0.jpg

Une orange : le fruit est resté coincé dans le rectum pendant plusieurs heures.

 

1796724100_B974711715Z.1_20150206105959_000_G763U9QT2.1-0.jpg

Une bouteille de déodorant : ce patient voulait un objet « assez gros ».


06/02/2015
0 Poster un commentaire

Cette petite ficelle entre les fesses serait-elle dangereuse pour l'entrejambe ?

Cette petite ficelle entre les fesses serait-elle dangereuse pour l'entrejambe ?Une bien mauvaise nouvelle pour les amatrices (et les amateurs), le port du string ne serait pas du tout conseillé, surtout pour les femmes sujettes aux infections urinaires et vaginales. C'est ce que révèlent les gynécologues Dr Jill M.Rabin et Shieva Ghofrany dans un rapport dont les résultats ont été publiés sur Stylistic : "Si quelqu’un est en bonne santé, il n’y a pas vraiment de dangers. Mais si vous avez une prédisposition aux infections urinaires ou vaginales, ça peut être difficile de s’en débarrasser si vous portez un string". D'autant plus que cette ficelle provoquerait irritations et inflammations, en raison du peu de tissus qui se balade tout au long de la journée sur les parties génitales, surtout quand elle est en dentelle synthétique !

Oui, parce que le string ne couvrirait pas assez les parties génitales de la femme qui seraient de ce fait en contact direct avec le vêtement porté. En raison de sa forme, il bougerait facilement et déplacerait avec lui les bactéries : "la bactérie E.coli est celle qui est la plus fréquente dans le côlon. Si vous êtes physiquement active, le string peut bouger et déposer les bactéries du côlon dans le vagin ou l’urètre." Ce qui provoque les infections.

source


06/01/2015
0 Poster un commentaire

Bienvenue dans le monde merveilleux de cuys (prononcer "couilles")

La campagne publicitaire de l’association "Cancer testiculaire Canada" fait le buzz sur internet. La vidéo décalée souhaite sensibiliser les hommes au dépistage du cancer des testicules par des gestes simples. Le clip met notamment en scène des cochons d’Inde géants des Andes appelés "cuys" (prononcer "couilles"). "Bienvenue dans le monde merveilleux de cuys. Enormes ou de tailles modestes, touffus ou bien entretenus, les cuys peuvent être de style et de grosseur très variés..." Jouant sur le sens des mots, l’association incite les hommes à pratiquer l’auto-examen de leurs testicules.


25/11/2014
0 Poster un commentaire

Le virus qui rend con ?

100000358691121pizapw1416130897.jpg
44% de la population serait porteuse d'un virus qui affecte leurs capacités cérébrales et visuelles.



"Chlorovirus ATCV-1", c'est le nom de ce virus qui altérerait légèrement le fonctionnement du cerveau et de la vision chez 44% de la population. Les chercheurs de l'université du Nebraska (Etats-Unis) l'ont découvert par hasard, en étudiant les bactéries dans la gorge humaine. En étudiant les cas de 92 volontaires, les chercheurs rapportent que 40 étaient porteurs du virus. Ensuite, tous ont passé des tests de capacités visuelles et cérébrales. Résultat ? Ce sont les 40 personnes porteuses du virus qui ont obtenu les moins bons résultats.

 

Comment peut-on l'attraper ?

Le "chlorovirus ATCV-1" n'est pas inconnu de la science. Il a déjà été observé sur des algues. Mais selon les chercheurs, on ne devient pas infecté en les touchant. Comment peut-on l'attraper ? Et comment améliorer les fonctions cognitives des porteurs du virus ? Ce sont les questions sur lesquelles les chercheurs se penchent désormais.

 

Source : Chlorovirus ATCV-1 is part of the human oropharyngeal virome and is associated with changes in cognitive functions in humans and mice, Proceedings of the National Academy of Sciences of The United States, 3 octobre 2014


16/11/2014
0 Poster un commentaire

Je m'appelle Diane, je suis biologiste et j'ai décidé de vous dire tout ce que vous ne savez pas sur le pénis

Il s’avère que nous avons toujours des lacunes concernant le corps humain. C’est ce que Diane, une biologiste américaine, pointe du doigt dans cette vidéo où elle nous explique tout sur l’anatomie du pénis et le fonctionnement de l’érection . Une intervention aussi surprenante qu’enrichissante !


 


28/10/2014
0 Poster un commentaire