Blablaterama ..le blog politique et poetique

Blablaterama ..le blog politique et poetique

AU KNACKI nous croyons !

pizap.com14631569558222.jpg
Marie-Louise était une employée exemplaire de la Caisse d’allocations familiales de la Haute-Garonne durant ces 20 dernières années mais une altercation islamophobe a irrémédiablement mis fin sa carrière professionnelle.

L’employée aurait mal pris une remarque désobligeante de la part d’une personne voilée, qui aurait dit, « Vous les blancs vous êtes derrière les bureaux à travailler et nous on récolte votre pognon wallah, » d’après les micros des caméras de surveillance installés dans le local. Cette remarque n’a pas suscité d’indignation dans la file d’attente, mais plutôt des railleries et des plaisanteries sur les « français de souche ». Ce à quoi l’employée aurait rétorqué, « Les mains en l’air Batman, t’as une belle portée dis donc (…) » avant de viser l’innocente jeune femme et de tirer en rafale plusieurs knackis dans sa direction.

Une des knackis a touché l’oeil d’Anissa, une jeune fille de 8 ans, qui s’est réfugiée en pleurs sous la burqa d’Hadjar, sa mère. Quelques secondes se sont écoulées avant qu’un vent de panique ne gagne la file d’attente qui a préféré fuir les lieux pour ne pas être touchée par la substance impure. Une fois la CAF désertée, l’employée aurait déclaré, « ça se fait exploser au milieu de la foule mais ça a peur d’une saucisse! » avant de brandir son arme à la manière des djihadistes, les bras tendus au dessus de sa tête et de crier « Allah Snackbar! ».

La knacki de la discorde

Tous ces propos ont été enregistrés et la police se charge de l’enquête. Environ 9 knackis ont été retrouvées sur le lieu du délit, par les officiers de la brigade criminelle. La portée de l’airsoft modifié était de plusieurs dizaines de mètres et il pouvait accueillir une douzaine de saucisses. La vitesse des projectiles faisait d’eux des armes assommantes redoutables pour quiconque était pris au dépourvu. Le directeur de la CAF a déclaré que Marie-Louise a été licenciée sur le champ après avoir visionné les images des caméras de surveillance.

Marie-Louise à quant à elle été jointe ce lundi matin et a déclaré n’avoir aucun remord et que plusieurs menaces de mort ont été proférées à son encontre ce qui ne l’inquiète pas du tout, « j’ai des centaines de knackis chez moi et partout dans la maison. Je suis parée à faire le djihad contre ceux qui viennent nous pourrir la vie tous les matins et qui font de fausses déclarations et qui arnaquent les Français qui travaillent dur et d’arrache-pied. » La jeune femme qui n’a pas d’avocat et qui est l’auteur d’une agression basée sur une discrimination raciste risque d’être condamnée à un an d’emprisonnement ou de devoir payer 45 000 euros d’amende.

Dans son quartier de Toulouse est elle est devenue un héros, un véritable symbole contre le communautarisme. « Ce qu’a fait Marie-Louise, personne ne l’aurait fait! De nos jours si vous défendez les valeurs de votre pays vous passez pour un raciste. Nous ne sommes pas racistes, nous aimons le porc! Vive les Knackis! », a déclaré Jacqueline, une fervente admiratrice de sa voisine. « Les musulmans ne veulent pas s’adapter chez nous, moi je ne vois aucun inconvénient à ce qu’on m’envoie du couscous en pleine figure dans une CAF du Maghreb, mais malheureusement il n’y a pas de CAF au Maghreb et ils ne donnent pas de l’argent aux étrangers non plus! Il n’y a que nous pour le faire, » a déclaré Roger, un voisin.

Aucune plainte n’a été déposée à l’encontre de Marie-Louise, mais il est possible que la victime soit en situation irrégulière et qu’elle n’ose pas se présenter au commissariat selon une amie qui a préféré garder l’anonymat. De plus la jeune femme voilée de 22 ans, ainsi que ses 5 enfants, peinaient à comprendre le Français, ce qui a été la goutte d’eau de trop pour Marie-Louise.

 

Source



13/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres